332CD20B-A8A4-4D27-87A9-55C854EEF174

À la découverte de sa grossesse, lorsque l’on pratique le yoga, on peut se sentir un peu perdue et se poser la question de quoi faire : poursuivre sa pratique, la mettre en pause, se lancer directement dans les cours de yoga prénatal ?

À cette question, je réponds spontanément que chaque femme a un corps qui lui est propre et que tout dépend aussi, de sa relation au yoga. Aucune grossesse ne se ressemble, et la décision n’appartient qu’à la femme qui la vit.

À mon sens, le 1er trimestre est la période de la grossesse la plus délicate à vivre. Au-delà des maux du 1er trimestre, il s’agit d’une période où la grossesse est souvent tue, vécue parfois dans la peur de perdre son enfant, c’est une période de bouleversements émotionnels et hormonaux où on ne profite pas toujours des joies d’être enceinte.  
Il peut arriver également que durant cette période, on ne se sente pas vraiment enceinte : la grossesse ne se voit pas, le quotidien n’est en rien modifié, on ne sent pas encore le bébé bouger …  
Une pratique de yoga a donc toute sa place pour soutenir ce moment de vie et permettre à la mère d’avoir un temps pour vivre ce début de grossesse, pour se connecter avec son corps qui change, et son bébé.  
  
Même si la grossesse n’est pas visible, le bébé fait son nid et le corps l’accueille. Dès le début, le volume sanguin de la mère augmente, entraînant ainsi des modifications du rythme cardiaque et respiratoire. C’est pourquoi je recommande de poursuivre une pratique du yoga modérée dite « de confort » permettant de bouger sans jamais s’essouffler, sans dépasser ses limites ou se challenger. Ce temps est un temps de mise en place où on préférera ressentir, et accueillir plutôt que de se surpasser.

Trois options, selon votre profil de pratiquante s’offrent à vous :

Poursuivre sa pratique de Yoga dynamique

Si vous êtes une grande adepte du Vinyasa, que votre pratique est régulière (toutes les semaines voire plusieurs fois par semaine depuis plusieurs longs mois et / ou années), et qu’adopter une pratique plus douce est un sacrifice, parlez en à votre professeur.e pour savoir s’il.elle se sent à l’aise de vous accompagner et adaptez les postures. Personnellement, les pratiquantes que j’accompagne depuis un moment en Vinyasa, en bonne forme physique et qui partagent avec moi leur souhait de continuer bénéficient d’ajustements pour poursuivre leur pratique habituelle. Elles ont toutes pour point communs de connaître très bien leur corps, d’écouter leurs limites, de ne pas se fatiguer en pratiquant et d’avoir une pratique assidue solide.

Quelques informations sont à retenir :

– on évite les postures allongées sur le ventre
– on évite les torsion
– on évite les postures sollicitant les abdominaux
– on évite les postures pouvant engendrer des chutes et chocs
– et ma règle d’or : restez dans le confort, non dans l’effort, votre corps est déjà en train d’en faire un incroyable en faisant pousser la vie !
Restez à l’écoute de votre corps, faites autant de pause que nécessaires, ne faites rien qui ne vous semble pas juste.

Commencer le Yoga Prénatal

Si vous souhaitez démarrer les cours de yoga prénatal dès le 1er trimestre … Soyez la bienvenue ! Pas besoin d’attendre d’avoir un ventre bien arrondie pour passer la porte des cours de yoga prénatal. On peut démarrer ces cours à n’importe quel moment de la grossesse. La majorité des femmes enceintes commencent leur pratique de yoga prénatal à partir du 4ème mois, à leur entrée dans le deuxième trimestre de grossesse, mais pourquoi pas démarrer plus tôt ?
Au plus tôt on démarre, au plus tôt on connecte avec son bébé, on savoure l’attente de son enfant, on chouchoute son corps de mère, tout en bénéficiant des bons réflexes, et astuces pour soulager les maux de la grossesse et faciliter la naissance.

Ce sont des cours où la pratique est adaptée mais demeurent du Yoga. On y trouve des postures, de la méditation, de la relaxation, et du renforcement tout en proposant des temps de connexion avec le bébé, des étirements. Mes séances sont adaptées en fonction de l’énergie des femmes qui partagent le cours, de leurs problématiques et de leurs envies.

Si vous hésitez… vous pouvez même alterner entre les cours de yoga prénatal et votre pratique habituelle ou une pratique plus douce, le temps de vous décider.

Ralentir la pratique

Si vous ne vous sentez pas de démarrer le yoga prénatal mais souhaitez ralentir le rythme en adoptant une pratique plus douce, vous pouvez choisir d’opter pour une pratique de Hatha Yoga, ou Yoga Doux. Ces pratiques vous permettront de continuer d’être en mouvement, de poursuivre une pratique d’asanas, de travailler votre posture tout en couplant à une pratique de relaxation, respiration et méditation.
Je vous conseille d’annoncer votre grossesse au professeur.e qui vous accompagne pour qu’il puisse vous aiguiller et ajuster votre pratique si besoin.
Respectez les conseils posturaux évoqués dans le paragraphe de gauche (pas de torsion, de sollicitations abdominales, pas de postures su le ventre, pas de postures induisant un risque de chocs ou des chutes …).

En plus de ces indications, durant les pratiques de Pranayama (exercices de respiration), je vous conseille de ne pas pratiquer les rétentions poumons pleins (retenir votre souffle à la fin de vos inspirations), ni les rétentions poumons vides (retenir votre souffle à la fin de vos expirations). Bastrika et Kapalabathi sont également à mettre de côté du fait de l’engagement abdominal qu’ils impliquent.
Les exercices de respirations vous seront très bénéfiques tant sur le plan physique que psychiques.
Concernant les bandhas peut être pratiqué sans aucun problème, ce sera même bénéfique à l’entretien de votre périnée !

Pour pratiquer avec moi durant votre grossesse, plusieurs possibilités :

– Suivre mes cours de Yoga prénatal + préparation à la naissance à domicile en cours particulier ou semi particulier (max 3 femmes)
– Suivre mes cours de Yoga prénatal en cours collectif en ligne (les jeudis de 17h45 à 18h45 via Make Me Yoga)
– Suivre mes cours de Yoga doux en cours collectif en ligne ouverts à tous.tes (merci de me prévenir de votre grossesse en amont du cours pour que je puisse aiguiller votre pratique si nécessaire) le mardi de 12h30 à 13h30 et le mercredi de 17h45 à 18h45 via Make Me Yoga

À votre disposition pour plus d’informations !