La migraine, qu’elle soit chronique ou ponctuelle, peut être le résultat de nombreuses causes dont … les bien connus stress, fatigue et surmenage.

Dans son livre « Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi », Michel Odoul dit des maux de tête et des migraines qu’ils représentent « notre difficulté à accepter certaines pensées, idées, ou sentiments qui nous gênent ou nous contraignent. » et que « Stress, contrariétés, ressassage ou parasitage par des idées indésirables sont autant de tensions qui se manifestent par des maux de tête ou migraine ». S’il vous est possible d’identifier la raison de vos maux, il vous sera plus aisé de prévenir vos douleurs et d’ainsi mieux les temporiser. En attendant, voici une séance qui pourra participer à soulager vos migraines et maux de tête.

Ado Mukha – Le chien la tête en bas

A quatre pattes, pressez les mains et les pieds dans le sol pour placer votre corps dans une sorte de V. Ici, pressez les mains, écartez les doigts, tendez les bras et poussez le postérieur vers le plafond. Etirez bien la colonne, poussez le coccyx vers le plafond et enfin, essayez de pressez les talons vers le sol. Relâchez la tête et regardez vers votre nombril. Ici, prenez de longues inspires et expires.

Le chat et la vache

A quatre pattes, inspirez creusez votre dos regardez le ciel, expirez courbez votre dos en tirant le bassin vers l’avant et regardez votre nombril. Répétez l’exercice en prenant de longues inspires et expires et au rythme de votre souffle.

Prasarita

Les jambes écartées, les pieds légèrement rentrés vers l’intérieur, inspirez redressez votre colonne, expirez le dos tout droit pour amener la tête en direction du sol. Ici, vous pouvez soit continuer l’étirement, soit attraper vos coudes et laisser l’afflux sanguin venir à votre tête et vous soulager.

Padangusthasana

Il est également possible de faire le même exercice dans Padangusthasana. Vous pouvez soulager les jambes en les pliant.

Demi-pont

Allongé sur le sol, les pieds proches des fessiers, pressez dans les bras pour soulever le bassin plus haut que la tête. Ici, observez le soulèvement et l’abaissement de votre abdomen. En cas de douleurs dans les cervicales, vous pouvez mettre un coussin sous votre nuque.

La chandelle ou la posture sur les épaules

Venez déposer dans vos mains votre bassin. Si tout va bien, vous pouvez marcher avec vos mains le long de la colonne pour monter sur vos épaules. Le poids ne doit pas être sur la nuque. Evitez de faire cette posture pendant les règles (d’autant plus si vos maux de tête sont liés à des douleurs menstruelles).

Paschimottanasana

Assis sur le sol, inspirez, redressez votre colonne puis expirez le dos toujours droit en direction de vos pieds. Gardez les pieds flexes. Si vous souhaitez courber le dos, courbez le, mais ne tentez pas d’atteindre vos pieds et ne poussez pas. Ici, ayez toujours conscience de vos inspires et expires.

Savasana

Allongé sur les sol, les jambes et les bras sont légèrement écartés, la colonne étendue, les paumes des mains regardent vers le ciel. Détendez vous ici.

Les pieds contre le mur

Allongé sur le dos comme en savasana, surélevez vos jambes contre le mur pour avoir la tête plus bas que les jambes.

Nadi Shudi, la respiration alternée.

La main droite en Nasagra Mudra (index et majeur sont replis dans la main), le pousse droit vient boucher la narine droite. Inspirez par la narine gauche puis venez boucher gauche avec l’annulaire et expirez par la droite. Répétez 20 fois.

Ces postures et pranayama permettent d’augmenter l’afflux sanguin dans la tête et ainsi de l’oxygéner. Vous pouvez en complément, masser vos tempes de manières circulaires avec quelques gouttes d’huiles essentielles de menthe poivrée.