pilule_motorola_0-1024x685

En découvrant un nouvel article intitulé « le yoga, un antidépresseur naturel » partagé par un de mes collègues prof de yoga, je me réjouie de lire que des études ont encore une fois montré que le yoga aide des personnes à guérir de la dépression. Je suis ravie de constaster que le lien entre le corps et l’esprit est enfin exposé dans la presse grand public, qu’il est reconnu qu’une autre médecine plus naturelle, aussi efficace et / ou complémentaire à la médecine occidentale existe et qu’elle est démocratisée. C’est toujours une grande satisfaction pour moi de de lire que des méthodes scientifiques et des études viennent appuyer tout cela pour encourager les esprits les plus pragmatiques et sceptiques. Je suis également contente que la presse mette en avant autre chose que l’aspect « fitness » du yoga et qu’elle montre qu’il y a bel et bien des bénéfices au-delà de la pratique physique et des jolies fesses qu’on peut se faire en faisant des chiens la tête en bas.  Puis, je tique un peu… et je m’arrête sur la simplicité et l’évidence du titre de cet article : « le yoga, un antidépresseur naturel. ». En voilà un sacré constat. Et me viennent alors tout un tas de réflexions, enrichies en commentaires par celles de mes collègues yogis (les réseaux sociaux, c’est quand même sympa). Raison pour laquelle je me sens obligée et  je me permets, au risque d’être rabat-joie de compléter cet article avec des éléments qui sont plus rarement dits mais qu’on devrait tout autant souligner.

Le yoga n’est pas un outil miracle.

En voilà une affirmation qui ne fera pas fleurir mon business. Le yoga est une pratique, un travail, qui demande beaucoup d’investissement, de l’engagement et… du temps. Quand on fait du yoga, on n’est pas passif comme quand on prend un antidépresseur et pour quelqu’un de dépressif c’est beaucoup de courage que d’être dans l’action. Comme toute thérapie / outil thérapeutique, c’est difficile, c’est un travail, ça prend du temps. Les réussites et les progrès liés au yoga ne sont pas systématique.

Non, on ne devrait pas TOUS faire du yoga et de la méditation pour soigner la dépression

Rebelote une affirmation de plus qui ne fera pas fleurir mon business. A l’heure où les magazines féminins et grands publics vous disent que la méditation et le yoga vont vous rendre riches et heureux parce que Steve Jobs et David Lynch en faisaient, et que du coup on devrait TOUS se mettre à en faire, c’est mon rôle de prof de yoga de dire : NON. Le yoga, la méditation, ce n’est pas pour tout le monde. Le yoga et la méditation dans le cas de la dépression présentent des contre-indications : quand on prend certains traitements, quand nous souffrons de certains troubles psychologiques …  J’ajouterai même que la méditation et le yoga peuvent dans certains cas spécifiques – sans tomber dans l’extrême et la paranoia – parfois être contre productifs (voire dangereux), si inadaptés aux besoins et spécificités de la personne.

Vous êtes uniques.

Ne l’oubliez jamais. Vous êtes uniques dans toutes vos qualités, toutes vos spécificités et cela même dans la maladie et dans votre chagrin, et ses manifestations. De la même manière, la solution que vous trouverez et qui marchera sera unique. Peut être que le yoga est ce qui vous convient, peut être pas. Ne culpabilisez pas, ne faites pas du yoga ou de la méditation « à tout prix » parce que c’est ça qui marche, parce que ce n’est pas vrai. Faites du yoga parce que ça fonctionne POUR VOUS. Nous sommes tous différents, avec des besoins différents, des mécanismes différents. C’est vrai le yoga peut aider à aller bien et si je n’en avais pas la conviction je ne ferai pas le métier que je fais. Mais je suis sûre qu’un psychiatre, un musicothérapeute, un sophrologue, un psychothérapeute (….) vous direz la même chose que ce que je viens d’écrire là. Il n’y a pas de solution miracle, il n’y a que des solutions uniques, sur-mesure, pour des problèmes, des personnes uniques. Il n’y a pas de protocole ou de pilule magique qui fera disparaître tous les maux de tout le monde.

Il est important de se faire accompagner

Comme toute thérapie / outil thérapeutique, car c’est bien ce dont il s’agit quand on parle de soigner la dépression, il est nécessaire de se faire ACCOMPAGNER. Le yoga, la méditation, comme tout travail sur soi nécessite un savoir et une transmission, un accompagnement. Votre prof de yoga sait les indications / contrindications à vous apporter et si il / elle ne sait pas répondre à vos questions, il / elle se renseignera, ou vous orientera vers une personne compétente. Tous les profs de yoga ne savent pas / ne veulent pas gérer l’aspect thérapeute du yoga. Sachez qu’il existe des personnes que l’on nomme très justement des yogathérapeutes et qui sont qualifiés pour vous aider si vous souhaitez que le yoga soit un outil thérapeutique pour vous aider à sortir de la dépression. De la même manière que si vous êtes malade, je ne vous conseille pas de taper vos symptômes dans Doctistimmo pour savoir ce que vous avez (on sait tous comment ça finit…. 😉 ) mais bien d’aller voir un médecin, je ne vous conseille pas de soigner votre dépression en suivant des tutos Youtube…

Je vous encourage vivement à essayer de vous tourner vers le yoga car les résultats sont là : c’est prouvé, le yoga « à condition que » aide à sortir de la dépression.  Continuons de de démocratiser le yoga, la méditation, et les méthodes plus naturelles pour se soigner, mais n’oubliez jamais ces différentes choses quand vous entreprenez un travail sur vous-même quel qu’il soit, yoga ou autre : aller bien prend du temps et demander de l’investissement. Vous y parviendrez et vous y arriverez, mais on s’en sort mieux quand on est aidé par quelqu’un qui nous comprend et qui sait comment guérir nos maux. Enfin, la meilleure solution, c’est celle qui vous correspond à vous, dans toute votre spécificité car vous êtes quelqu’un d’unique qui mérite une attention particulière.